Nous avons le plaisir d’accueillir Pauline Musy au sein de l’équipe de Fri Up en tant que conseillère en création d’entreprise !

Entrepreneure chevronnée, Pauline est la fondatrice et directrice de Trip-it-up Sàrl (organisation de voyages sur-mesure) ainsi que de ses sociétés soeurs Van-it-up (location et aménagement de vans), Advise-you-Up (conseil management et RH pour PME) et SuissePiste (organisation de séjour surprise en Suisse).

Avant sa décision de se rendre indépendante en 2013, Pauline a eu un parcours professionnel riche, notamment au sein de Nestlé. Manager expérimentée, elle est experte dans les domaines suivants : Supply Chain, Lean Management, Opérations, ressources humaines et gestion de projets.

Nous sommes heureux de l’accueillir parmi nous soutenir la création d’entreprise dans le canton de Fribourg.

 

Le vent entrepreneurial qui souffle sur le canton de Fribourg ne faiblit pas, au contraire. Après 2020, Fri Up pourrait bien battre cette année aussi tous ses records en matière de soutien à la création d’entreprises. C’est le constat réjouissant présenté par l’organisation dans le cadre de son assemblée générale 2021 tenue sous forme virtuelle.

Fin mai 2021, l’équipe de Fri Up a déjà répondu à 206 demandes de conseil, soit 56% de plus qu’à la même période en 2020, année record jusqu’à présent. Durant ces cinq mois, Fri Up a soutenu plus de personnes que sur toute l’année 2017. La dynamique entrepreneuriale du canton de Fribourg est en plein essor, un constat réjouissant communiqué par le président de Fri Up Pierre Esseiva aux membres dans le cadre de l’assemblée générale 2021.

Le soutien aux projets fribourgeois innovants n’est pas en reste. Quatre nouvelles start-up ont intégré le programme d’accompagnement de Fri Up depuis le début de l’année 2021 : Neuria, Vixelia, Lowimpact food et D4P. Le programme de soutien aux projets étudiants « Student Venture Program » lancé en collaboration avec la HES-SO Fribourg bat lui aussi son plein avec dix projets étudiants ou de transfert technologique accompagnés depuis le début de l’année.

L’assemblée générale 2021 a également été l’occasion d’accueillir M. Jacques Genoud, directeur de la HES-SO Fribourg, au sein du comité de Fri Up. Ce dernier succède à M. Jacques Bersier qui, après 32 ans passé au sein du comité de Fri Up, a pris une retraite bien méritée. Dans un portrait vidéo publié en son hommage, M. Bersier a eu l’occasion de revenir sur les débuts de Fri Up en 1989 et du rôle important qu’il a joué dans la naissance de l’organisation.

Fri Up et l’Unité de développement durable du canton de Fribourg lancent une campagne pour sensibiliser les entreprises fribourgeoises à la durabilité. 

Pour inspirer l’économie à choisir la voie de la durabilité, Fri Up et l’Etat de Fribourg mettent en avant des start-ups engagées qui proposent des produits et services écologiques et/ou éthiques, tout en s’efforçant d’appliquer les principes de l’inclusion, de l’écologie et de l’éthique et à elle-même et à leurs fournisseurs.

Trois vidéos pour trois entreprises sont prévues en 2021. La première met à à l’honneur Okapaï, une start-up fribourgeoise qui produit des pailles naturelles comestibles (pailles à base de marc de fruit) ou compostables (pailles en paille biologique).

Pour aider les entreprises souhaitant s’orienter vers plus de durabilité, l’Etat de Fribourg a également lancé une nouvelle page internet regroupant plusieurs outils permettant de mettre en place un modèle d’affaires durable : https://www.fr.ch/travail-et-entreprises/entreprises/entreprises-durables-par-ou-commencer

Une poudre protéinée à base d’insectes et une solution digitale pour tracer les médicaments, voici les projets innovants des start-up fribourgeoises D4P et Lowimpact food qui ont rejoint le programme d’accompagnement de Fri Up.

Lowimpact food :

Comment nourrir la planète en 2050 face à une population grandissante et des ressources limitées ? La réponse de Lowimpact food est de miser sur les insectes. Ces derniers représentent une excellente source de protéines dont la production génère un impact écologique nettement moins grand que la viande traditionnelle. Seul hic : dans l’assiettes, les insectes sont souvent perçus comment peu appétissants. La start-up a donc mis en place un procédé innovant pour aider les estomacs sensibles à amorcer leur transition alimentaire. Installée sur le campus d’AgriCo à St-Aubin, son équipe élève des vers à farine nourris à la drêche de brasseries et de producteurs de jus de fruits. Les insectes sont transformés en poudre ultra protéinée pouvant facilement être incorporée dans différents aliments, par exemple des pâtes ou des barres de céréales. Durable et circulaire, le projet de Lowimpact food a convaincu Fri Up qui va soutenir son équipe notamment pour les levées de fonds à venir, la mise sur le marché et la poursuite des activités de recherche et développement ainsi que de transfert technologique.

www.lowimpactfood.ch

D4P : Aujourd’hui en Suisse, près de la moitié des 2,2 millions de personnes atteintes de maladies chroniques ne prennent pas correctement leurs médicaments. Qu’il s’agisse d’un oubli ou d’une quantité incorrecte, cette non-adhésion thérapeutique coûte chaque année plus de 30 milliards de francs au système de santé. En réponse à cette problématique, la start-up D4P – Dose for Patient a développé une solution digitale permettant de tracer les médicaments de leur commande jusqu’à la prise par le patient. Grâce à une app développée par D4P, les pharmaciens peuvent scanner chaque médicament commandé lorsqu’ils préparent les semainiers des patients. Ces derniers utilisent également l’app pour obtenir un rappel de quand et dans quelle quantité prendre leurs médicaments ainsi que pour valider qu’ils les ont pris. Pour les personnes non-autonomes, c’est le proche-aidant ou l’aide-soignant qui s’en charge. L’application de D4P ouvre également un canal de communication direct entre le pharmacien et le patient grâce un agent conversationnel (« chatbot »). Convaincu par cette innovation, Fri Up va soutenir D4P dans la validation du modèle d’affaires, la levée de fonds et la mise en relation avec des acteurs de la santé et des EMS du canton de Fribourg.

www.d4p-pharma.ch

Changer ses mauvaises habitudes alimentaires en jouant. Voici ce que propose la start-up fribourgeoise Neuria . Cette spin-off de l’université de Fribourg a développé une thérapie digitale novatrice destinée à la population suisse en surpoids.

Dans un décor de restaurant typique américain, différents aliments défilent à l’écran. Entre un céleri et une carotte, une frite s’ajoute soudainement au tableau. La règle de « The Diner » est simple : le joueur doit sélectionner le plus vite possible les aliments sains et se retenir devant ceux qui sont malsains. Chaque réussite lui confère des ressources pour acheter des bonus et augmente la difficulté du jeu tandis que les erreurs réduisent sa barre de vie.

Issue des recherches d’une équipe pluridisciplinaire d’experts en neurosciences de l’université de Fribourg et de développeurs professionnels des jeux vidéo, « The Diner » est en réalité une thérapie digitale qui entraîne le cerveau à abandonner durablement à la consommation excessive de nourriture malsaine. En Suisse, l’enjeu est de taille : près d’une personne sur deux est en surpoids.

L’équipe de Neuria mise sur un mécanisme d’action breveté qui permet de moduler petit à petit les réponses des systèmes cérébraux de motivation et de récompense. Chaque fois que le joueur retient son geste devant un aliment malsain dans le jeu, il en diminue progressivement l’attrait dans la vie réelle. S’il en a moins envie, il n’a plus besoin de faire autant d’effort pour ne plus le consommer. Grâce à cet effet, Neuria élimine le besoin de discipline qui représente la cause principale des échecs des régimes traditionnels.

« The Diner », qui se joue sur tablette et smartphone, est actuellement proposé aux institutions de santé en tant qu’option thérapeutique. Neuria prévoit de développer des versions futures adressant la consommation d’alcool et le tabagisme. La start-up fribourgeoise est soutenue par Fri Up dans le développement de marché, la stratégie marketing et l’organisation de l’entreprise.

www.neuria.ch

En 2020, Fri Up a soutenu plus de personnes souhaitant lancer leur propre entreprise que jamais auparavant. Une année record qui souligne la capacité des Fribourgeoises et Fribourgeois à s’adapter et persévérer dans un contexte particulièrement difficile.

En 2020, Fri Up a répondu à 328 nouvelles demandes de conseil d’entrepreneuses et entrepreneurs souhaitant créer leur propre entreprise dans le canton de Fribourg, contre 268 demandes en 2019 et 310 en 2018, année record jusqu’à présent. Côté start-up, 9 nouvelles entreprises innovantes ont rejoint le programme d’accompagnement de Fri Up.

La nature des 328 projets d’entreprises analysés en 2020 par l’équipe de Fri Up est très diverse. La majorité se classe dans les trois domaines d’activités suivants : Produits, commerces et services locaux, services informatiques et enfin activités liées à la communication et à l’information. Cette répartition apparaît comme représentative d’une volonté de la population fribourgeoises de valoriser les circuits courts et de miser sur la digitalisation. Autre constat intéressant : le nombre de projets entrepreneuriaux portés par des étudiant(e)s des Hautes écoles fribourgeoises et de l’université de Fribourg connait une forte croissance.

2020, une année record. Ce résultat s’explique tout d’abord parà l’entrepreneuriat renforcées par le canton de Fribourg ces dernières années. Même dans un climat économique difficile, les personnes ayant fait mûrir une idée d’entreprise disposaient de l’aide nécessaire pour concrétiser leur projet. Ensuite, le contexte particulièrement difficile du Covid-19 a également contribué à faire de l’entrepreneuriat une option réelle. Lors du semi-confinement, les Fribourgeoises et Fribourgeois ont choisi de mettre à profit cet arrêt forcé pour se pencher sérieusement sur leurs projets d’indépendance.

Pailles naturelles, services d’étage écoresponsables dans les hôtels et digitalisation de l’aviation générale – tels sont les projets d’Okapaï, Simon & Josef et plan.aero, trois start-up fribourgeoises que nous avons le plaisir d’accompagner depuis le mois de novembre.

Okapaï : Près d’un milliard de pailles en plastique sont jetées quotidiennement dans les océans. Contrairement à l’Union européenne qui interdira dès 2021 les plastiques jetables, la Suisse n’a pas encore légiféré sur la question. Cela n’empêche pas la start-up fribourgeoise Okapaï de proposer déjà son alternative écologique aux pailles en plastique : des pailles en paille. Fabriquées à base de seigle biologique, celles-ci sont naturelles, biodégradables et compostables après utilisation. Fondée par d’anciens étudiants de la HEG Fribourg, Okapaï bénéficiera du soutien de Fri Up pour conquérir notamment le marché de la restauration suisse qui consomme près de 600 millions de pailles en plastiques chaque année.

www.okapai.ch

Simon & Josef : Laisser sa serviette de bain accrochée au mur ou la déposer sur le sol. Voici le choix écologique habituellement proposé dans les chambres d’hôtel. Un système peu efficace aux yeux de la start-up singinoise Simon & Josef qui offre une alternative plus moderne et polyvalente aux hôtels afin d’aider ces derniers à diminuer leur empreinte écologique et leurs coûts. A l’aide d’un simple QR-code, les clients peuvent notifier la réception à tout moment s’ils souhaitent un service de chambre et si oui, de quel type. Ils ont par exemple l’option de faire uniquement remplacer les produits cosmétiques ou de faire le lit. Déjà soutenu financièrement par la fondation Seed Capital Fribourg, Simon & Josef bénéficiera de l’aide de Fri Up notamment en matière de marketing et d’acquisition de nouveaux clients.

www. simonandjosef.com

plan.aero : A l’heure actuelle, l’aviation générale suisse, qui regroupe les vols non-commerciaux tels que les avions de plaisance et les jets privés, accuse un sérieux temps de retard en matière de digitalisation. L’enregistrement des appareils se fait la plupart du temps sur papier et le paiement des taxes en espèces. Une fois dans les airs, l’avion est souvent inconnu de l’aérodrome d’arrivée jusqu’à la prise de contact d’approche par le pilote. Pour simplifier le travail des pilotes et des aérodromes, la start-up broyarde plan.aero développe une application qui centralise toutes les procédures et accélère les démarches administratives. u décollage à l’arrivée, Le pilote s’enregistre une seule fois et peut payer en ligne, gagnant ainsi beaucoup de temps. plan.aero bénéficie également du soutien financier la fondation Seed Capital Fribourg et sera accompagné par Fri Up pour le développement de son application.

www.plan.aero

Fonder sa propre entreprise durant les études ? Pour l’instant, seuls 2,3% des étudiant(e)s  envisagent cette possibilité. C’est pourquoi la HES-SO Fribourg et Fri Up lancent ensemble le Student Venture Program, un programme d’accompagnement sur mesure pour promouvoir et soutenir l’entrepreneuriat étudiant.

A partir de la rentrée 2020/2021, le Student Venture Program permettra aux étudiant(e)s des hautes écoles fribourgeoises de bénéficier d’un accompagnement personnalisé dans toutes les phases de développement de leur projet entrepreneurial à côté de leurs études. Ils bénéficieront de l’expertise de professeurs et coaches en création d’entreprise dans des domaines tels que la gestion d’entreprise, l’ingénierie, la santé et le travail social, ainsi que d’aide dans la recherche de financement ou la constitution d’une équipe.

Ce programme est encadré par des enseignant(e)s de chaque haute école ainsi que des membres de l’équipe de Fri Up. Le Student Venture Program partagera certaines de ses activités avec l’Innovation Lab Fribourg et l’Innovation Club.

Vous voulez lancer votre entreprise tout en continuant vos études ? Envoyez-nous une description de votre projet !

Promouvoir la consommation locale en digitalisant l’offre des petits commerçants. Tel est l’objectif de la start-up fribourgeoise Local Impact que nous avons le plaisir d’accompagner depuis le mois de septembre. Son équipe a notamment développé la plateforme Kariyon qui regroupe déjà l’offre de plus de 1’600 enseignes.

Dans le contexte compliqué du Coronavirus, la volonté de consommer local n’a jamais été aussi forte. C’est le constat qui a motivé Local Impact à développer des solutions pour valoriser le commerce de proximité et favoriser les circuits courts. Composée de six jeunes associés, son équipe a pour ambition de créer une véritable vitrine digitale pour les petits commerçants qui, pour beaucoup, ne disposent ni d’une grande visibilité, ni de leurs propres canaux de vente sur internet.

Au mois de juillet, Local Impact a lancé son premier produit : la plateforme Kariyon. Il est possible d’y acheter des bons valables auprès d’une palette variée de commerces et services fribourgeois. La plateforme est régulièrement mise à jour et améliorée afin de répondre aux besoins concrets de ses utilisateurs. Soutenu par l’Etat de Fribourg, Karyion a atteint un chiffre d’affaires de 14 millions de francs depuis sa mise en ligne.

Fort de ce premier succès, Local Impact souhaite développer ses activités et devenir une alternative locale, simple et abordable aux grands sites de vente en ligne. Son équipe propose également de l’aide aux petits commerçants pour digitaliser leurs activités. Convaincus par l’aspect innovant et le fort potentiel de ce projet, nous allons soutenir cette start-up notamment dans le développement de ses futurs produits et services.

Notre équipe est de retour dans les parcs d’innovations et espaces de coworking fribourgeois

En accord avec les mesures de protection actuelles face au Coronavirus, nous sommes heureux d’annoncer la reprise de notre concept de proximité avec l’entrepreneuriat fribourgeois. Dès aujourd’hui, nous quittons plusieurs fois par mois nos bureaux habituels pour nous installer dans les différents espaces de coworking et parcs d’innovation du canton. Sur place, nos coaches vous offrent du conseil pour le lancement et développement de votre projet.

Découvrez ici tous nos lieux de présence ainsi que les prochaines dates pour obtenir un conseil.

Nous vous accueillons volontiers sur rendez-vous ou spontanément. N’hésitez pas à passer nous voir si vous êtes à proximité !