En 2020, Fri Up a soutenu plus de personnes souhaitant lancer leur propre entreprise que jamais auparavant. Une année record qui souligne la capacité des Fribourgeoises et Fribourgeois à s’adapter et persévérer dans un contexte particulièrement difficile.

En 2020, Fri Up a répondu à 328 nouvelles demandes de conseil d’entrepreneuses et entrepreneurs souhaitant créer leur propre entreprise dans le canton de Fribourg, contre 268 demandes en 2019 et 310 en 2018, année record jusqu’à présent. Côté start-up, 9 nouvelles entreprises innovantes ont rejoint le programme d’accompagnement de Fri Up.

La nature des 328 projets d’entreprises analysés en 2020 par l’équipe de Fri Up est très diverse. La majorité se classe dans les trois domaines d’activités suivants : Produits, commerces et services locaux, services informatiques et enfin activités liées à la communication et à l’information. Cette répartition apparaît comme représentative d’une volonté de la population fribourgeoises de valoriser les circuits courts et de miser sur la digitalisation. Autre constat intéressant : le nombre de projets entrepreneuriaux portés par des étudiant(e)s des Hautes écoles fribourgeoises et de l’université de Fribourg connait une forte croissance.

2020, une année record. Ce résultat s’explique tout d’abord parà l’entrepreneuriat renforcées par le canton de Fribourg ces dernières années. Même dans un climat économique difficile, les personnes ayant fait mûrir une idée d’entreprise disposaient de l’aide nécessaire pour concrétiser leur projet. Ensuite, le contexte particulièrement difficile du Covid-19 a également contribué à faire de l’entrepreneuriat une option réelle. Lors du semi-confinement, les Fribourgeoises et Fribourgeois ont choisi de mettre à profit cet arrêt forcé pour se pencher sérieusement sur leurs projets d’indépendance.

Pailles naturelles, services d’étage écoresponsables dans les hôtels et digitalisation de l’aviation générale – tels sont les projets d’Okapaï, Simon & Josef et plan.aero, trois start-up fribourgeoises que nous avons le plaisir d’accompagner depuis le mois de novembre.

Okapaï : Près d’un milliard de pailles en plastique sont jetées quotidiennement dans les océans. Contrairement à l’Union européenne qui interdira dès 2021 les plastiques jetables, la Suisse n’a pas encore légiféré sur la question. Cela n’empêche pas la start-up fribourgeoise Okapaï de proposer déjà son alternative écologique aux pailles en plastique : des pailles en paille. Fabriquées à base de seigle biologique, celles-ci sont naturelles, biodégradables et compostables après utilisation. Fondée par d’anciens étudiants de la HEG Fribourg, Okapaï bénéficiera du soutien de Fri Up pour conquérir notamment le marché de la restauration suisse qui consomme près de 600 millions de pailles en plastiques chaque année.

www.okapai.ch

Simon & Josef : Laisser sa serviette de bain accrochée au mur ou la déposer sur le sol. Voici le choix écologique habituellement proposé dans les chambres d’hôtel. Un système peu efficace aux yeux de la start-up singinoise Simon & Josef qui offre une alternative plus moderne et polyvalente aux hôtels afin d’aider ces derniers à diminuer leur empreinte écologique et leurs coûts. A l’aide d’un simple QR-code, les clients peuvent notifier la réception à tout moment s’ils souhaitent un service de chambre et si oui, de quel type. Ils ont par exemple l’option de faire uniquement remplacer les produits cosmétiques ou de faire le lit. Déjà soutenu financièrement par la fondation Seed Capital Fribourg, Simon & Josef bénéficiera de l’aide de Fri Up notamment en matière de marketing et d’acquisition de nouveaux clients.

www. simonandjosef.com

plan.aero : A l’heure actuelle, l’aviation générale suisse, qui regroupe les vols non-commerciaux tels que les avions de plaisance et les jets privés, accuse un sérieux temps de retard en matière de digitalisation. L’enregistrement des appareils se fait la plupart du temps sur papier et le paiement des taxes en espèces. Une fois dans les airs, l’avion est souvent inconnu de l’aérodrome d’arrivée jusqu’à la prise de contact d’approche par le pilote. Pour simplifier le travail des pilotes et des aérodromes, la start-up broyarde plan.aero développe une application qui centralise toutes les procédures et accélère les démarches administratives. u décollage à l’arrivée, Le pilote s’enregistre une seule fois et peut payer en ligne, gagnant ainsi beaucoup de temps. plan.aero bénéficie également du soutien financier la fondation Seed Capital Fribourg et sera accompagné par Fri Up pour le développement de son application.

www.plan.aero

Fonder sa propre entreprise durant les études ? Pour l’instant, seuls 2,3% des étudiant(e)s  envisagent cette possibilité. C’est pourquoi la HES-SO Fribourg et Fri Up lancent ensemble le Student Venture Program, un programme d’accompagnement sur mesure pour promouvoir et soutenir l’entrepreneuriat étudiant.

A partir de la rentrée 2020/2021, le Student Venture Program permettra aux étudiant(e)s des hautes écoles fribourgeoises de bénéficier d’un accompagnement personnalisé dans toutes les phases de développement de leur projet entrepreneurial à côté de leurs études. Ils bénéficieront de l’expertise de professeurs et coaches en création d’entreprise dans des domaines tels que la gestion d’entreprise, l’ingénierie, la santé et le travail social, ainsi que d’aide dans la recherche de financement ou la constitution d’une équipe.

Ce programme est encadré par des enseignant(e)s de chaque haute école ainsi que des membres de l’équipe de Fri Up. Le Student Venture Program partagera certaines de ses activités avec l’Innovation Lab Fribourg et l’Innovation Club.

Vous voulez lancer votre entreprise tout en continuant vos études ? Envoyez-nous une description de votre projet !

Promouvoir la consommation locale en digitalisant l’offre des petits commerçants. Tel est l’objectif de la start-up fribourgeoise Local Impact que nous avons le plaisir d’accompagner depuis le mois de septembre. Son équipe a notamment développé la plateforme Kariyon qui regroupe déjà l’offre de plus de 1’600 enseignes.

Dans le contexte compliqué du Coronavirus, la volonté de consommer local n’a jamais été aussi forte. C’est le constat qui a motivé Local Impact à développer des solutions pour valoriser le commerce de proximité et favoriser les circuits courts. Composée de six jeunes associés, son équipe a pour ambition de créer une véritable vitrine digitale pour les petits commerçants qui, pour beaucoup, ne disposent ni d’une grande visibilité, ni de leurs propres canaux de vente sur internet.

Au mois de juillet, Local Impact a lancé son premier produit : la plateforme Kariyon. Il est possible d’y acheter des bons valables auprès d’une palette variée de commerces et services fribourgeois. La plateforme est régulièrement mise à jour et améliorée afin de répondre aux besoins concrets de ses utilisateurs. Soutenu par l’Etat de Fribourg, Karyion a atteint un chiffre d’affaires de 14 millions de francs depuis sa mise en ligne.

Fort de ce premier succès, Local Impact souhaite développer ses activités et devenir une alternative locale, simple et abordable aux grands sites de vente en ligne. Son équipe propose également de l’aide aux petits commerçants pour digitaliser leurs activités. Convaincus par l’aspect innovant et le fort potentiel de ce projet, nous allons soutenir cette start-up notamment dans le développement de ses futurs produits et services.

Notre équipe est de retour dans les parcs d’innovations et espaces de coworking fribourgeois

En accord avec les mesures de protection actuelles face au Coronavirus, nous sommes heureux d’annoncer la reprise de notre concept de proximité avec l’entrepreneuriat fribourgeois. Dès aujourd’hui, nous quittons plusieurs fois par mois nos bureaux habituels pour nous installer dans les différents espaces de coworking et parcs d’innovation du canton. Sur place, nos coaches vous offrent du conseil pour le lancement et développement de votre projet.

Découvrez ici tous nos lieux de présence ainsi que les prochaines dates pour obtenir un conseil.

Nous vous accueillons volontiers sur rendez-vous ou spontanément. N’hésitez pas à passer nous voir si vous êtes à proximité !

 

Après une forte croissance ces dernières années, la dynamique entrepreneuriale s’est stabilisée à un très haut niveau dans le canton de Fribourg. C’est le bilan réjouissant présenté par Fri Up lors de son assemblée générale 2020 tenue pour la première fois sous forme digitale, en accord avec les mesures de protection contre le Coronavirus.

Avec 268 nouvelles demandes de conseils, 63 créations d’entreprises facilitées et 19 start-up au sein de son programme d’accompagnement, le bilan 2019 de Fri Up confirme à la fois la durabilité de la croissance de ses activités et la stabilisation à un très haut niveau de la dynamique entrepreneuriale dans le canton de Fribourg. Lors du premier trimestre 2020, les activités de Fri Up se sont poursuivies à un rythme élevé. Entre le 1er janvier et le 31 mars, trois nouvelles start-up ont intégré son programme d’accompagnement et son équipe a déjà conseillé 92 porteuses et porteurs de projet.

Dans le cadre de son assemblée générale, Fri Up a également présenté les mesures prises depuis le début de la pandémie du Coronavirus pour offrir écoute et conseils à l’entrepreneuriat fribourgeois. En plus de rester quotidiennement, par vidéoconférence, à disposition des start-up en cours d’accompagnement, l’équipe de Fri Up a proactivement contacté toutes les start-up coachées par le passé, ainsi que toutes les personnes conseillées durant les deux dernières années, pour leur proposer un bilan de situation et des conseils sur la gestion de leurs affaires en temps de crise. En parallèle, Fri Up a mis en ligne un kit de soutien contenant notamment les informations les plus actuelles sur les aides proposées aux entreprises par la Confédération et le canton de Fribourg. De plus, Fri Up a été mandatée comme instance de validation des demandes de cautionnements déposées par les start-up fribourgeoises.

Enfin, l’assemblée générale a été marquée par l’arrivée de trois nouveaux membres au sein du comité de Fri Up : Mme Katharina Fromm, vice-rectrice de l’Université de Fribourg, M. Jerry Krattiger, directeur de la Promotion économique du canton de Fribourg et M. Gilles Tacchini, responsable des projets stratégiques du Groupe E.

Photo : Stemutz

Fermes verticales, macarons naturels et portail de location de motos en ligne, voici les projets des trois start-up qui ont intégré notre programme d’accompagnement le 1er avril 2020.

Swiss Eco Farms : Cette start-up broyarde se spécialise dans la création de fermes verticales. Dans des containers high-tech, son équipe peut cultiver toute l’année des plantes et légumes sur plusieurs étages et obtenir ainsi un rendement jusqu’à 30 fois plus grand qu’une exploitation traditionnelle disposant de la même surface au sol. A cela s’ajoutent d’autres avantages, tels que de réduire fortement les quantités d’eau et d’engrais nécessaires, tout en évitant l’utilisation de pesticides. L’objectif de Swiss Eco Farms est d’offrir une alternative écoresponsable à l’importation de denrées agricoles.

Maison Amarella : Des macarons haut-de-gamme aux parfums issus des différentes parties du monde et dans le respect de la nature, voici ce que propose Maison Amarella. Dans son atelier installé sur le site d’AgriCo à St-Aubin, sa fondatrice Alia Adi mise sur des ingrédients naturels suisses, des options sans gluten, ainsi que sur un emballage robuste et écologique pour apporter une saveur nouvelle au marché du macaron.

www.maisonamarella.com

Cruizador : Derrière ce nom se cache le premier portail suisse de location en ligne de motos et de scooters. Lancé par l’entrepreneur et motard passionné Adrien von der Weid, Cruizador permet aux intéressés de comparer en quelques clics l’offre en deux-roues de concessionnaires, mais aussi de propriétaires privés. Une assurance casco complète est fournie avec chaque location. Simple et efficace, ce nouveau portail a pour but de promouvoir la location de motos et scooters en Suisse, notamment les modèles électriques qui sont encore peu accessibles.

www.cruizador.com

Nous lançons un nouveau concept de mobilité de nos coaches pour nous rapprocher encore plus des entrepreneuses et entrepreneurs fribourgeois. Plusieurs fois par mois, notre équipe quitte ses bureaux habituels et se rend à la rencontre des start-up dans différents lieux d’innovation du canton.

Nous assurons dorénavant une présence ponctuelle dans 9 lieux d’innovation répartis dans le canton de Fribourg. Pendant une matinée ou un après-midi, nos coaches y conseillent les entreprises qui y sont installées, ainsi que toute personne externe qui souhaite y prendre rendez-vous. Voici la liste complète de ces lieux de présence.

Ce nouveau concept découle du constat qu’en dix ans, l’offre d’hébergements pour les nouvelles entreprises s’est fortement développée dans le canton. Ces dernières ont aujourd’hui le choix de s’installer dans différents parcs technologiques et espaces de coworking. En allant à leur rencontre, nous souhaitons leur faciliter l’accès à du soutien et à du conseil. En parallèle, nous continuerons naturellement de recevoir les entrepreneurs et entrepreneuses du lundi au vendredi dans nos bureaux fixes sur le site de Bluefactory à Fribourg, à Morat et à Vaulruz.

Service de réparation nomade pour vélos et nouvelle génération d’éclairages de stades – tels sont les projets des start-up fribourgeoises ByKarl et Swiss Precision Lighting que nous avons le plaisir d’accompagner depuis le 1er février.

ByKarl : En Suisse, plus de 250’000 personnes utilisent quotidiennement le vélo comme moyen de transport principal. Si vous aussi êtes un(e) adepte de mobilité douce, vous connaissez peut-être la frustration de voir votre trajet subitement entravé par un pépin technique. Freins défectueux, pneu crevé ou chaîne bloquée, vous voilà forcé(e) de prendre le chemin du magasin de vélo le plus proche qui, bien souvent, vous imposera un temps d’attente prolongé. Afin d’éviter ce genre de désagréments, la start-up ByKarl propose un service d’entretien et de réparation nomade qui se déplace à votre rencontre, à domicile ou sur votre lieu de travail. Contacté via une application sur smartphone, un mécanicien vous rejoint en vélo-cargo et s’occupe de votre bicyclette. Ecologique et pratique, l’offre de ByKarl s’adresse également aux entreprises disposant d’une flotte de vélos pour leurs employés.

Swiss Precision Lighting : Cette start-up moratoise a développé une nouvelle génération de projecteurs LED destinés à éclairer les installations sportives en extérieur. Leur particularité ? Ils éliminent totalement la pollution lumineuse qu’occasionnent les projecteurs conventionnels. Ultra puissantes, les installations de Swiss Precision Lighting projettent des faisceaux lumineux à intensité modulable qui éclairent uniquement les parties du terrain souhaitées et qui laissent le reste dans le noir. Révolutionnaire, cette technologie doit permettre aux villes et communes d’assurer un éclairage optimal lors des manifestations sportives, tout en économisant jusqu’à trois-quarts des frais d’un éclairage conventionnel et en protégeant la faune aux alentours de la pollution lumineuse.

Nous avons le plaisir d’accompagner deux nouvelles start-up fribourgeoises depuis le 1er septembre 2019 !

3sigmas : Cette start-up se spécialise dans la surveillance de grands ouvrages naturels ou artificiels, tels que des barrages, ponts ou falaises. Son innovation repose dans sa méthode. Contrairement à la pratique habituelle qui prévoit de contrôler ponctuellement des points précis, 3sigmas est capable de surveiller l’évolution d’une très large surface sur une période prolongée. Elle combine des mesures lasergrammétriques et des photos en haute définition pour déceler à la fois les mouvements de profondeur et les changements de surface. Au final, 3sigmas peut déterminer si une fissure, une tâche ou un mouvement représentent un danger, ou s’ils sont inoffensifs.

Varefa : Partir en vacances une valise dans chaque main peut être un exercice périlleux. Pour simplifier la vie des voyageurs, Varefa a développé un système aimanté permettant de fixer rapidement deux valises l’une contre l’autre et déplacer les deux éléments d’une seule main, comme s’ils ne formaient qu’un. Très résistant, le système de Varefa peut être installé sur n’importe quel modèle, passe sans encombre par les  détecteurs de métaux et évite les exercices de coordination désagréables.