Cours de réanimation en réalité virtuelle et prévisions météo améliorées, voici les projets des start-up Be!rescuer et Meteobooking que nous accompagnons depuis notre incubateur Sud, à Vaulruz.

Be!rescuer : Chaque année en Suisse, huit mille personnes sont victimes d’un arrêt cardio-respiratoire. En cas de malaise grave, la victime ne survivra que si elle est réanimée immédiatement et maintenue en vie jusqu’à l’arrivée d’une ambulance. Les témoins de la scène doivent donc agir sans hésiter. Mais comme pour beaucoup, le dernier cours de premiers secours remonte à plusieurs années, ce n’est pas une évidence. C’est pourquoi la start-up Be!rescuer a créé une initiation à la réanimation innovante permettant d’apprendre une fois pour toutes comment sauver des vies. La formation de Be!rescuer combine des mannequins et des casques de réalité virtuelle. Plongés en situation d’urgence, par exemple en pleine rue ou au bureau, les participants (ré)apprennent l’insufflation, la compression thoracique et l’utilisation d’un défibrillateur en présence d’un formateur professionnel. Ces cours peuvent facilement être répétés régulièrement. Plus immersive et réaliste qu’un entraînement standard, l’initiation de Be!rescuer augmente la capacité des participants à agir calmement et correctement en cas d’urgence.

www.berescuer.ch

Meteobooking : Au moment de choisir ses prochaines vacances, une question est en général des plus importantes : va-t-il faire beau là où je souhaite partir ? Sur internet ou dans une agence de voyage, les prévisions à moyen et long terme sont basées sur une moyenne des données météorologiques récoltées entre 1980 et 2010. Des estimations dépassées au goût de la start-up Meteobooking qui propose des pronostics plus pertinents et sûrs aux vacanciers. Meteobooking a créé une nouvelle base de données actualisée quotidiennement. Celle-ci compile non-seulement les données standards (pluie, température, etc.), mais également des données plus pointues utilisées notamment par l’agro-industrie. A l’aide de l’intelligence artificielle, la start-up personnalise les prédictions météorologiques en fonction du lieu, de la période ou du type de météo recherché. Elle est ainsi par exemple capable de prédire avec quasi-certitude dans quelles villes du monde il fera beau et au moins 15° en février 2019.