Service de réparation nomade pour vélos et nouvelle génération d’éclairages de stades – tels sont les projets des start-up fribourgeoises By Karl et Swiss Precision Lighting que nous avons le plaisir d’accompagner depuis le 1er février.

By Karl : En Suisse, plus de 250’000 personnes utilisent quotidiennement le vélo comme moyen de transport principal. Si vous aussi êtes un(e) adepte de mobilité douce, vous connaissez peut-être la frustration de voir votre trajet subitement entravé par un pépin technique. Freins défectueux, pneu crevé ou chaîne bloquée, vous voilà forcé(e) de prendre le chemin du magasin de vélo le plus proche qui, bien souvent, vous imposera un temps d’attente prolongé. Afin d’éviter ce genre de désagréments, la start-up By Karl propose un service d’entretien et de réparation nomade qui se déplace à votre rencontre, à domicile ou sur votre lieu de travail. Contacté via une application sur smartphone, un mécanicien vous rejoint en vélo-cargo et s’occupe de votre bicyclette. Ecologique et pratique, l’offre de By Karl s’adresse également aux entreprises disposant d’une flotte de vélos pour leurs employés.

Swiss Precision Lighting : Cette start-up moratoise a développé une nouvelle génération de projecteurs LED destinés à éclairer les installations sportives en extérieur. Leur particularité ? Ils éliminent totalement la pollution lumineuse qu’occasionnent les projecteurs conventionnels. Ultra puissantes, les installations de Swiss Precision Lighting projettent des faisceaux lumineux à intensité modulable qui éclairent uniquement les parties du terrain souhaitées et qui laissent le reste dans le noir. Révolutionnaire, cette technologie doit permettre aux villes et communes d’assurer un éclairage optimal lors des manifestations sportives, tout en économisant jusqu’à trois-quarts des frais d’un éclairage conventionnel et en protégeant la faune aux alentours de la pollution lumineuse.

Nous avons le plaisir d’accompagner deux nouvelles start-up fribourgeoises depuis le 1er septembre 2019 !

3sigmas : Cette start-up se spécialise dans la surveillance de grands ouvrages naturels ou artificiels, tels que des barrages, ponts ou falaises. Son innovation repose dans sa méthode. Contrairement à la pratique habituelle qui prévoit de contrôler ponctuellement des points précis, 3sigmas est capable de surveiller l’évolution d’une très large surface sur une période prolongée. Elle combine des mesures lasergrammétriques et des photos en haute définition pour déceler à la fois les mouvements de profondeur et les changements de surface. Au final, 3sigmas peut déterminer si une fissure, une tâche ou un mouvement représentent un danger, ou s’ils sont inoffensifs.

Varefa : Partir en vacances une valise dans chaque main peut être un exercice périlleux. Pour simplifier la vie des voyageurs, Varefa a développé un système aimanté permettant de fixer rapidement deux valises l’une contre l’autre et déplacer les deux éléments d’une seule main, comme s’ils ne formaient qu’un. Très résistant, le système de Varefa peut être installé sur n’importe quel modèle, passe sans encombre par les  détecteurs de métaux et évite les exercices de coordination désagréables.

Le Bootcamp Challenge, c’est votre chance de gagner une journée personnalisée durant laquelle nous travaillons ensemble sur les principaux défis de votre start-up. Vous repartez avec des solutions concrètes pour accélérer le développement de votre entreprise.

Vous êtes une start-up suisse innovante ? Participez maintenant et pitchez votre projet !

https://bootcamp.friup.ch/

 

Medtech – Depuis le 1er juillet, nous avons le plaisir d’accompagner la start-up fribourgeoise Swibrace spécialisée dans le développement de traitements orthopédiques non-invasifs.

Son équipe a mis au point une attelle innovante qui remplace l’opération chirurgicale lors de fractures au poignet, notamment chez les seniors. Toute l’innovation de la start-up fribourgeoise repose dans son procédé de fabrication. Avec l’appui d’un médecin, le patient prend tout d’abord des photos de son autre poignet intact. Sur la base de ces photos, Swibrace utilise une technologie brevetée pour modéliser, en quelques minutes, une attelle qui viendra parfaitement soutenir le poignet fracturé. La start-up l’imprime ensuite en 3D et la livre en moins de trois jours. Conçue sur mesure, l’attelle peut être serrée ou desserrée à tout moment en fonction du gonflement du membre blessé. Cette solution remplace efficacement l’intervention chirurgicale, évitant ainsi les cicatrices et les éventuelles complications.

Swibrace est également en phase de certification d’un traitement novateur contre le syndrome du canal carpien et le doigt à ressort. Son équipe a développé un instrument chirurgical de la taille d’une aiguille qui permet, sous échographie, de libérer de manière percutanée le poignet ou le doigt. Cette méthode offre une alternative particulièrement intéressante à l’intervention chirurgicale courante, car elle évite une incision suturée et donc une cicatrice visible. De plus, elle permet au patient de reprendre immédiatement ses activités habituelles, contre un temps habituel de rétablissement de plusieurs semaines.

Convaincus du potentiel de ces deux innovation, nous accompagnons dès à présent Swibrace dans les différents aspects de son développement et dans sa levée de fonds. Une étape importante a déjà été franchie dans ce domaine, puisque Swibrace vient d’obtenir un premier prêt d’amorçage de la fondation Seed Capital Fribourg à hauteur de 100’000 francs.

www.swibrace.com

Fri Up accompagnera prochainement les étudiants du nouveau Master en Hôtellerie, Entrepreneuriat et Innovation de l’Institut des Hautes Etudes de Glion (GIHE) !

Composé de deux semestres académiques et d’un stage de six mois, le nouveau Master du GIHE vise à former les étudiants à l’entrepreneuriat et l’innovation dans l’industrie de l’expérience client. En plus d’un enseignement théorique, ces derniers suivront un apprentissage pratique incluant des visites sur le terrain, des études de cas et la réalisation d’événements. Lors du dernier semestre, ils effectueront un stage de six mois généralement au sein d’une start-up.

Dans le cadre de ce Master, nous aurons le plaisir de conseiller et d’accompagner les étudiants entrepreneurs dans leurs projets innovants. Notre but : favoriser la création de valeur ajoutée dans l’univers de l’hôtellerie et des services en Suisse. Concrètement, nous proposerons du coaching et du mentoring au cours du cursus, ainsi que des cours de sensibilisation de l’entrepreneuriat en Suisse et des ateliers de création d’entreprise. Nous faciliterons également l’accès à des stages dans des start-up du canton de Fribourg.

Tous les détails du nouveau Master se trouvent sur le site du GIHE   : https://www.glion.edu/programs/masters-hospitality-entrepreneurship-innovation/

(Photo d’illustration: GIHE)

 

Découvrez notre nouvelle plateforme d’aide en ligne dédiées aux nouveaux entrepreneurs dans le canton de Fribourg !

Vous rêvez de créer votre propre entreprise dans le canton de Fribourg mais ne savez pas par où commencer ?

Vous avez déjà fait vos premiers pas d’entrepreneur et cherchez des réponses à des questions bien précises ?

De l’idée de départ au lancement et la croissance de votre start-up, nous vous proposons une large palette de tutoriels, modèles et adresses utiles qui vous aideront à avancer le plus rapidement possible dans votre projet. Découvrez le contenu de la plateforme ici :

30 ans de soutien à l’innovation fribourgeoise, ça se fête !

A l’occasion du 1er Salon de l’entreprise à Bulle, nous vous invitons à un prendre l’apéro avec nous:

le jeudi 17 janvier, de 16h à 17h, sur le stand n°39 

Au plaisir de trinquer bientôt avec vous !

Cours de réanimation en réalité virtuelle et prévisions météo améliorées, voici les projets des start-up Be!rescuer et Meteobooking que nous accompagnons depuis notre incubateur Sud, à Vaulruz.

Be!rescuer : Chaque année en Suisse, huit mille personnes sont victimes d’un arrêt cardio-respiratoire. En cas de malaise grave, la victime ne survivra que si elle est réanimée immédiatement et maintenue en vie jusqu’à l’arrivée d’une ambulance. Les témoins de la scène doivent donc agir sans hésiter. Mais comme pour beaucoup, le dernier cours de premiers secours remonte à plusieurs années, ce n’est pas une évidence. C’est pourquoi la start-up Be!rescuer a créé une initiation à la réanimation innovante permettant d’apprendre une fois pour toutes comment sauver des vies. La formation de Be!rescuer combine des mannequins et des casques de réalité virtuelle. Plongés en situation d’urgence, par exemple en pleine rue ou au bureau, les participants (ré)apprennent l’insufflation, la compression thoracique et l’utilisation d’un défibrillateur en présence d’un formateur professionnel. Ces cours peuvent facilement être répétés régulièrement. Plus immersive et réaliste qu’un entraînement standard, l’initiation de Be!rescuer augmente la capacité des participants à agir calmement et correctement en cas d’urgence.

www.berescuer.ch

Meteobooking : Au moment de choisir ses prochaines vacances, une question est en général des plus importantes : va-t-il faire beau là où je souhaite partir ? Sur internet ou dans une agence de voyage, les prévisions à moyen et long terme sont basées sur une moyenne des données météorologiques récoltées entre 1980 et 2010. Des estimations dépassées au goût de la start-up Meteobooking qui propose des pronostics plus pertinents et sûrs aux vacanciers. Meteobooking a créé une nouvelle base de données actualisée quotidiennement. Celle-ci compile non-seulement les données standards (pluie, température, etc.), mais également des données plus pointues utilisées notamment par l’agro-industrie. A l’aide de l’intelligence artificielle, la start-up personnalise les prédictions météorologiques en fonction du lieu, de la période ou du type de météo recherché. Elle est ainsi par exemple capable de prédire avec quasi-certitude dans quelles villes du monde il fera beau et au moins 15° en février 2019.

NanoLockin a remporté le Prix à l’innovation du canton de Fribourg 18-19 dans la catégorie start-up ! Lors de la grande finale organisée le 7 novembre à Forum Fribourg , NanoLockin s’est imposée face à deux autres candidats grâce à sa technologie de détection de nanoparticules.

Spin-off de l’Institut Adolphe Merkle, NanoLockin a développé un instrument capable de « réveiller » les nanoparticules présentes dans un échantillon et d’en observer précisément le comportement à l’aide d’une caméra infrarouge. Les nanoparticules adhèrent-elles à l’échantillon ou se déplacent-elles librement ? Une question primordiale, notamment pour l’industrie textile ou cosmétique qui utilisent les nanoparticules dans leurs produits. Des nanoparticules au comportement imprévisible pourraient potentiellement mettre en danger la santé des clients. La simplicité d’utilisation (« plug and play ») et l’efficacité de l’instrument développé par NanoLockin a convaincu le jury et le public du Prix à l’innovation. La start-up s’est vue récompensée d’un chèque de 30’000 francs pour soutenir son développement.

Nous adressons toutes nos félicitations à l’équipe de NanoLockin que nous avons le plaisir d’accompagner depuis mars 2018 !

www.nanolockin.com